Afrique par ci, Afrique par là ....

Afrique par ci, Afrique par là ....

A PIED A CHEVAL OU EN VOITURE, VOIR EN MOTO OU EN BATEAU : se déplacer en Afrique

SE DEPLACER EN AFRIQUE

moyens utilisés, photos et petits conseils

 

EN BUS

 

les bus en Afrique ! merci à eux de nous transporter sans trop de soucis sur les longues distances. Lorsqu'il y en a, n'hésitez pas : on y a chacun une place, et en comparaison des autres véhicules à moteur, rien que cela, c'est du confort. Une place pour deux fesses et deux épaules., un peu de place pour ses jambes et ses genoux sans la partager (cette place) avec des colis, des petits enfants, des bidons d'eau ou d'essence... bref vive le bus smile

 

frontière Mali/Burkina Faso

bus (le mien) et minibus

 

 bus à Nouakchott

 

bus a Farafinna en Gambie

 

 

EN MINIBUS

sous diverses formes : le minibus longue distance, moyenne distance, transport urbain. en général on y voyage ENTASSES ! et la notion d'entassement, en Afrique semble être "no limit".

Vous n'avez aucune idée de jusqu'où votre chauffeur et son graisseur vont vous empiler sur les bancs.

dites vous que dans le meilleur des cas, une place pour vous = deux places sur ce continent (hormis le Maroc), mais selon les circontences, ça peut être 2,1/2 voir 3.

 

 

sotrabam, dans les rues de Bamako

 

on peut avoir de drôles de copains de voyage wink ici à Dafa N"Gourma (Burkina Faso)

 

 

 

EN TAXI COLLECTIF : 6 places +1, 7 places +1

 

là aussi, l'entassement est de rigueur. Au Maroc, c'est encore correct, et la nouvelle flotte de grands 6 places ou chacun a une bonne place rend les voyages moyennes distances confortables.

Mais en Afrique subssaharienne, c'est redoutable.

 

idée :

 

essayez d'acheter une place supplémentaire : deux places pour une personne, voir trois places pour deux. Vous serez plus à l'aise et le prix en général modique le permet.

 

autre idée :

 

ne vous precipitez pas dans le premier taxi à partir, sauf s'il est vide : dites que vous voulez la place n°1 (ou les places 2,3,4), si vous un peu de temps, ça vaut le coup. vous achetez les places que vous voulez dans un des taxis qui attendent. Ne vous inquietez pas, aussitôt votre désir exprimé, vous verrez voir arriver le premier chauffeur à pouvoir vous satisfaire.

si comme moi vous avez des soucis avec vos genoux, ne vous embarquez jamais à l'arrière des 7 places : on a les genoux "sous le menton" yell, c'est dur dur !smile, prenez laz place de devant, la place 1, ou à la rigueur les places juste derrière.

 

taxi brouse en partance (Nouakchott)

 

 taxi brousse en panne dans le désert mauritanien

 

d'où le conseil suivant wink

 

Bus, minibus et grands taxis, "7 places" : avoir toujours prévu, avec soi : de l'eau, quelques gateaux ou un sandwiwh, quelques fruits ou bonbons... vous ne savez pas vraiment quand aura lieu le ou les arrêts (programmés ou .... pas !)

 

 

EN MOTO

 

en ville, à la campagne :

 

j'adore ce moyen de déplacement

on est "dans le paysage", on a du vent, la liberté !

je préfère la moto au taxi-voiture, , et de très loin.

au Sénégal on en trouve en Casamance.

Je n'en ai pas vu avant la ville de Kaolack, en nous y rendant.

Mali : pas beaucoup, mais Burkina Faso, Togo, Bénin, oui et c'est le top.

 

la prudence voudrait que nous ayons des casques ... mais le plus souvent personne n'en a. Les lois locales bougent, mais doucement... au Bénin le casque est obligatoire : seulement pour le conducteur, pas pour le passager. Et rien ne dit ce que doit être ce casque ! les conducteurs ont des casques de moto mais aussi : des casques de chantier, des bombes d'équitation, des casques de cyclistes

 

 

 

 

 

 

 

 

idées :

Si vous ne voyez pas de taxi-moto, demandez à votre hotel, à un commerçant, s'il y en a .... ils sauront téléphoner pour vous en trouver.

n'Hesitez pas à prendre le n° de téléphone de votre chauffeur et à l'appeler lorsque vous aurez de nouveau besoin de lui.

si vous pouvez, achetez vous un casque.

 

 

EN PIROGUE - en BATEAU

 

se deplacer en pirogue est aussi très agréable : dans les zones de mangrvce pour se daplacer dans les villages, et pour passer plus rapidement certains fleuves frontières. pour se balader sur des fleuves ou rivières.

outre les pirogues que l'on vous proposera dans les hébergements pour des balades payantes, (je pense là au Sénégal), on trouve à prix démocratique des pirogues petites ou grandes utilisées par la population.

je me suis ainsi baladée sur le fleuve Niger, sur le fleuve Senegal, dans les mangroves du Sine Saloum, en Casamance egalement pour me rendre dans un village.

de la Mauritanie au Sénégal, en Gambie, ce sera pirogues ou bacs pour franchir les frontières.

 

Si au Sénégal on pleure les informations sur les pirogues, ailleurs on vous donnera l'info sans souci. (ou est l'embarcadère, combien ça coute etc)

en général on monte sur la pirogue au signal du "chef de bord", celui ci passera ensuite pour vous faire payer et vous donnera un ticket.

 

frontière Mauritanie-Senegal à Rosso : prendre une pirogue pour traverser le fleuve Sénégal permet de na pas être tributaire du bac.

 

 

 

traverser des rivières (ici entre Bénin et Togo, tout au sud)

 

 

parcourir les bolongs (Sine Saloum, Sénégal)

 

pour passer des frontières (pirogues à Rosso)

 

des bacs pour des frontières (Rosso )

 

 

sortir du bac à Farfinna (Gambie)

 

 

bac à Farafinna (Gambie)

 

un troupeau d'âne va traverser sur le bac, en Gambie

 

EN VOITURE A CHEVAL, hue pompon !

 

ne pas hésitez non plus, c'est génial.

c'est le même prix qu'un taxi. On paye sa place + un supplément pour votre bagage !

 

a Saint Louis (Sénégal)

 

à Mar Lodj (Sénégal)

 

ST Louis

 

le cheval est très utilisé au Sénégal. (Ni en Mauritanie ni ailleurs en Afrique de l'ouest je n'en avais encore vu)

 

alors,  en voiture !

 

cramponnez vous wink

 



03/04/2017
0 Poster un commentaire